Mercredi 26 novembre 2014

Le changement énergétique c’est maintenant ?

La gaule sous occupation nucléaire

En 70 après Hiroshima, toute la Gaule est occupée par des centrales nucléaires, des usines de transformation de l’uranium, des transport, des stockages de déchets nucléaires, des usines et bases de missiles atomiques. Retranchées dans les camps des institutions, du lobby nucléaire et des grands médias, les garnisons de nucléocrates distillent la bonne parole sur les « bienfaits » du nucléaire. Mais peu importe, d’irréductibles Gaulois ne s’en laissent pas conter et harcèlent les légionnaires du nucléaire…

Il y aura eu un rond-point Sortir du nucléaire à Excideuil ce samedi 15 novembre, à l’initiative de Virginie, Micheline et avec le renfort d’Hélène.

occupe ton rond-point 2014 - JPEG - 6.1 Mo
occupe ton rond-point 2014

Ceci afin d’informer les citoyen(ne)s que la France compte 58 réacteurs nucléaires conçus pour fonctionner 30 ans.

tractage : les chauffeurs s'arrêtent ! -  voir en grand cette image
tractage : les chauffeurs s’arrêtent !

La quasi totalité des réacteurs aura bientôt + de 30 ans Mais EDF veut les rafistoler pour prolonger leur activité 50 voire 60 ans, malgré les risques majeurs et les coûts astronomiques que cela impliquerait. Un accident nucléaire est statistiquement inévitable.N’oublions ni Tchernobyl ni Fukushima.

Des milliers de tonnes de déchets nucléaires s’entassent année après année.Certains déchets nucléaires restent dangereux pendants des siècles, voire des centaines de milliers d’années.Comment préserver durant des siècles la mémoire des déchets enfouis ? Au centre de stockage de la Manche, les fûts de déchets fuient depuis plus de 30 ans. 230 milliards d’euros, c’est ce que nous a déjà couté l’arsenal nucléaire français depuis 1945.

Et maintenant que pouvons-nous faire ?

rond-point Excideuil -  voir en grand cette image
rond-point Excideuil

Gouvernement,multinationales, entreprises, collectivités, citoyen(ne)s réduisons notre facture d’électricité. Comment ? Choisissions des équipements économes en énergie. Construire des bâtiment « passifs » qui consomment très peu d’énergie. Rénover les bâtiments:double vitrage, isolation naturelle ( fibre de bois, paille, laine de moutons, béton de chanvre…). Des aides à la rénovation existes (ANAH…) Les collectivités peuvent optimiser leur éclairage public et en réduire de 20 à 40 % la consommation d’électricité. Éteindre l’éclairage des enseignes la nuit, ses veilleuses et lumières chez soi chaque fois que l’on quitte une pièce. Laissons la chance aux enfants de voir la magie des étoiles chaque fois qu’ils le souhaitent sans pollution lumineuse ? Chaque année le chauffage électrique consomme la production de 10 réacteurs. Des collectivités et entreprises optent pour la cogénération, méthanisation, des systèmes Pantone ( moteur à eau)…

La sortie du nucléaire dopera de nouveaux secteurs d’activités. Écoconstruction, rénovation des bâtiments, énergies renouvelables, entretien des forêts, recherche… En France, des projets pour des régions sans nucléaire et moins émettrices de gaz à effet de serre fleurissent.

Nous demandons l’arrêt immédiat des réacteurs nucléaire en fin de vie. La maîtrise des choix énergétiques de notre pays doit revenir aux citoyen(ne)s.